Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 13 mai 2018

Regardez et imaginez………

 

 photo valérie.jpeg

Que vous inspire cette image ?

En 20 minutes, racontez-le dans un texte.

---------------------------

Pensées vagabondes

Allongée dans la clairière entourée de sapins, je regarde le ciel, en laissant mon esprit vagabonder. Les nuages défilent au gré du vent, au- dessus de ma tête, et forment un tableau changeant, mélange de bleu et de blanc rosé.

Là, je vois une baleine jaillissant d’une mer bleu nuit, toute brillante d’écume. Mais non, c’est un avion prêt à décoller ! Son nez blanc pointe déjà vers le ciel. Que se passe-t-il, Sa queue est en flamme, un panache de fumée rougeâtre  s’en dégage, il va se désagréger,…..mais non, ce n’est plus un avion, c’est le Titanic qui apparait nettement au dessus de moi. Il n’a pas péri dans l’océan, il est là qui s’élève dans le ciel, élégant et majestueux, et j’entends même la musique dans la grande salle du restaurant.

Alors pour garder cette belle image en tête, je ferme les yeux et goûte au bonheur d’un moment de repos et de rêverie en pleine nature.

Gill

______________________________________

Scarabaeus.sacer

wikimédia

 

        Il était une fois deux scarabées, l’un doré, l’autre noire, avec un « e » car c’était une fille.

Ils s’aimaient beaucoup, comme seuls savent aimer les scarabées…même que, si l’on était au courant, on serait affreusement jaloux ; ou alors peut-être meilleurs. Qui sait…

      En tout cas, ils s’aimaient. Sur un coin de Terre qui pourrait être situé au cœur des Cévennes ou près d’un grand lac canadien. Peu importe. Les scarabées sont chez eux un peu partout dans le monde.

       Ils menaient une vie tranquille, en bons termes avec leurs voisins, ne se connaissant point d’ennemis. Qui en effet aurait l’idée de s’en prendre à un scarabée, hein ?

       Et ils voyaient des choses que l’on ne sait pas, ou ne sait plus voir. Et ressentaient les choses différemment aussi.

      Par exemple, ce soir, lorsqu’au soleil couchant, ils aperçurent cet immense nuage ensanglanté et blafard qui arrivait droit sur eux, comme une terrifiante machine de guerre…

      Ils auraient dû avoir peur. Car ce nuage annonçait infailliblement une formidable tempête, accompagnée d’un non moins formidable déluge qui allaient s’abattre sur eux et les anéantir. Eux et tout le petit monde vivant dans l’herbe, sous la mousse et l’écorce des arbres ! C’est à dire leurs parents, leurs voisins, leurs amis…

     Ils auraient dû avoir peur, trembler, crier, maudire le ciel, pourquoi pas…

Mais ils ne firent rien de tout cela. Ils regardèrent ce même ciel et murmurèrent  simplement, ensemble : « Comme c’est beau ! »

        Les scarabées sont ainsi. Et pourtant personne, dommage peut-être, n’a jamais eu l’idée de les appeler des « Bêtes à Bon Dieu ».

 

 El Pé

___________________________________

 image,scarabée,bête,bon,Dieu

pixabay

 

MOBY DICK

 

Serait-ce un vaisseau spatial du 6ème type venu nous observer ?

Serait-ce un paysage situé dans une autre dimension avec ses montagnes, son lac et ses falaise abruptes ?

Serait-ce un œuf bizarre craché par erreur par un grand nuage ?

Eh bien non ! C’est le fantôme de Moby Dick, la baleine blanche qui revient de temps en temps. Elle se pose par delà les montagnes, au dessus de l’océan.

Elle regarde ses congénères qui essaient de survivre dans leur univers aquatique de plus en plus pollué.

Elle les encourage à s’éloigner des bateaux et des hommes mais il y en a partout, de plus en plus …

Alors elle s’en retourne vers le ciel des baleines le cœur bien lourd.

 

Christine

_______________________________________

vendredi, 08 décembre 2017

Arrêt sur image

Chacun choisit une image représentant un animal.

En 15 minutes, écrire un texte inspiré par cette image.

----------------------------------

image,animal,sauvage

pixabay

 

C'est beau un requin ! Admirez comme il se déplace avec grâce dans son milieu naturel, mais c'est dangereux aussi, et il vaut mieux ne pas investir son environnement.

Vous comprenez je pense que je parle des requins qui peuplent nos océans car les autres…ceux que nous connaissons, que nous côtoyons dans notre environnement !!! Comment les éviter ? Ils sont également féroces et leur dents même bien blanches soignées et bien alignées sont de redoutables armes lorsqu'elles rayent le parquet.

 

Dedou 

_________________________________

 

image,animal,requi,crocodile,chat,lion

pixabay

 

LE CHAT

 

Georges a bien dormi, il en avait besoin : il a fallu transporter le corps jusqu'à la voiture, le fourrer dans le coffre, l'enterrer tant bien que mal dans la forêt en pleine nuit avec cette terre qui refusait de s'ouvrir. Mais ça va, c’est fait, on ne reparlera plus de Fredo, terminé ! Georges se sert un café, bien serré. Le commissaire Bettina semble désorienté : l'interrogatoire n'a rien donné, c’est pas lui, c'est pas Georges, c'est sûr maintenant. Le commissaire prend congé avec la formule consacrée : «si vous avez quoique ce soit de nouveau vous m’appelez ». Il se prépare à quitter les lieux. Soudain, un miaulement. Il se retourne. Un chat, blanc, immaculé, le fixe du regard : immobile, les yeux exorbités, avec une certitude dans le regard : il sait, il ne sait pas ce qu’il sait mais il sait ! Georges sent la sueur couler dans son cou, il titube et s’effondre, dynamité par l’évidence: «saloperie de chat !»

 

Louis

_______________________________

 

image,animal,requi,crocodile,chat,lion

 

L’incroyable histoire de Coco, le crocodile

 

            A voir comme ça, il a l’air paisible, affalé comme il l’est sur une berge du Nil. Et les passagers qui descendent le fleuve bleu lui jettent à peine un coup d’œil, blasés à présent. C’est qu’ils en ont vu des crocos tout au long de cette croisière. A en avoir une indigestion !  A croire que les agences de voyages les disposent du Caire à la frontière, exprès. Ils passent donc, et pas un ne prend une photo de Coco.

            Et pourtant, s’ils savaient !

    S’ils savaient qu’il y a un peu plus de 3000 ans, un jour, à cet endroit précis d’ailleurs, il découvrit là, au milieu des roseaux, un panier. Avec, à l’intérieur, un nouveau-né rose et potelé, appétissant  à souhait.

Sa première idée fut de gober-youp- cette petite friandise… et puis finalement non. Bien au contraire, Dieu seul sait pourquoi*. Il monta donc la garde près de l’enfant toute la soirée et toute la nuit, ne dormant que d’un œil, comme seuls les crocodiles-et encore pas tous- savent faire, afin de le protéger de la convoitise  de ses parents et amis, attirés par des pleurs très affriolants.

Immobile, vigilant, il demeura fidèle à son poste jusqu’à ce qu’un groupe de jeunes filles matinales finisse par découvrir à leur tour le panier, s’attendrir devant son contenu et emporter le tout vers le palais du pharaon.

Les regards des touristes indifférents glissent sur le vieux crocodile. Ignorants que sans ce vieux, très vieux crocodile, le monde, à coup sûr, aurait été bien différent. C’est pourquoi Yahvé, de bonne humeur ce jour-là, offrit à Coco, en récompense… l’immortalité.

 

El  Pé

*Bien sûr.

______________________________________

 

image,animal,requi,crocodile,chat,lion

pixabay

 

L’avertissement

Tous sont réunis autour du Roi Lion.

Ils sont tous là ! Tous ont répondu à l’appel pour examiner et résoudre leur problème commun, sous peine d’extinction de leur race : le Prédateur, l’Homme, celui qui, si on le laisse faire, si on ne l’arrête pas à temps, va faire de cette terre, par sa méchanceté, sa vénalité, sa bêtise, un désert d’où seront absents tous les animaux de la création, sauvages comme domestiques. Pas un n’est épargné, ni les éléphants pour leur ivoire, ni les rhinocéros pour leur corne, ni les lions pour le plaisir de la chasse programmée. Les uns sont tués pour leur fourrure, les autres pour leur viande, d’autres encore pour leurs prétendues vertus sur la vigueur de l’homme. Tous suscitent sa convoitise.

« Mes amis, dit le lion, cessons de nous comporter en victimes, faisons face, défendons-nous ! Au lieu d‘attendre la mort, attaquons ! Chacun d’entre nous ira répandre cette parole au fin fond de la savane, les oiseaux s’envoleront pour la porter dans les villes et les campagnes du monde entier afin d’exhorter touts les espèces à nous rejoindre. Le nombre vaincra.

Dans les semaines qui vont suivre va se produire une vague d’attaques inexpliquées contre les hommes, partout dans le monde. On verra même certains animaux domestiques se rebeller contre leurs maîtres. Puis aussi soudainement qu’elle avait débuté, elle cessera. Tout rentrera dans l’ordre. Pensez-vous que ces phénomènes inciteront les humains à réfléchir à leur conduite ? Il vaudrait mieux pour eux…………car dans la savane, nous veillerons et attendrons, prêts à bondir de nouveau.

Dès maintenant, faites attention à ce qui se passe autour de vous. Regardez votre chien, votre chat, votre hamster, regardez bien ses yeux. N’avez-vous pas l’impression qu’il vous observe d’une manière inhabituelle............? »

Gill

___________________________________________