Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 28 janvier 2018

Devinez la chanson

Choisir une chanson que l’on connait bien, qui, de préférence, raconte une histoire.

Transformer cette histoire en une succession d’images, style roman-photo des années 50 avec des bulles contenant le texte.

En 20 minutes, décrire chaque image afin de faire deviner aux auditeurs de votre texte, le titre de la chanson choisie.

-------------------------

 

Première image :

Une femme avec un tablier se tient devant sa fenêtre ouverte. Elle s’agite, tourne la tête à droite, à gauche, lève les bras et crie :

«  Vous l’avez vu, vous l’avez vu ? » chaque fois que quelqu’un passe.

 

Deuxième image :

Un homme en face devant son échoppe la regarde d’un air goguenard et lui dit :

«  Moi je l’ai vu »

Folle de joie la femme s’écrie :

«  Où ? Où ? »

 

Troisième image :

L’homme traverse la rue, s’approche de la fenêtre et cette fois-ci d’un air gourmand lui demande :

«  Quelle sera ma récompense ? »

«  Un baiser «  lui répond la femme

 

Quatrième image :

L’homme dépité repart devant son échoppe et lance pardessus son épaule :

«  Je ne l’ai pas vu !!! »

 

Christine

 

Vielles Chansons et Rondes pour les Petits Enfants 49

wikimédia

 

______________________________

 

1ère Photo :

             Embouteillage monstre, comme d’habitude, au niveau du péage de Valence, dans les sens aller et retour. Le soleil cogne dur.  Quelques auto-stoppeurs, répartis dans les deux sens, sacs à dos, baskets et bermudas en jean.

2ème Photo :

              Deux ados : un garçon, une fille. Très beaux l’un et l’autre, l’un bronzé, l’autre pas. Ils sont couchés dans un champ pas encore moissonné (c‘est le paysan qui va être content !). Ils se font face et sont, à l’évidence, plongés dans une conversation passionnante.

3ème Photo

               Ce qui devait arriver arrive. La photographie est artistiquement floutée, genre David Hamilton.

4ème Photo :

               Même décor que la première. Nos deux ados ont repris leurs places antérieures. L’un direction Mulhouse, l’autre Perpignan.

 

                         FIN

 El Pé

 ville,rien,beau,roman,histoire,mère,michel,chanson,photo

________________________________

 

Chanson en sept images

 

1/ Un homme, à genoux, l’air complètement hébété, regarde autour de lui, incrédule. Il est au milieu de ruines, de poussière, de gravats. « Je ne comprends pas, que se passe-t-il » se dit-il.

 

2/ Il se revoit dans l’avenue d’une ville. Il y a une foule colorée qui déambule, des immeubles, des terrasses de café bondées, un  flot de voitures qui circulent. Les arbres sont en fleurs, les femmes portent des robes légères, des vendeurs proposent du muguet. Les gens ont l’air heureux.

 

3/ Une fille dans la foule se retourne sur lui et lui sourit. « Comme elle est jolie » pense-t-il.

4/ Il la suit à travers la foule. « Comment pourrais-je l’aborder avec un mot gentil » se dit-il.

 

5/ Les passants sont arrêtés. Ils lèvent tous la tête vers le ciel bleu. Certains regards sont étonnés, d’autres amusés, d’autres apeurés, d’autres interrogatifs. Un avion est là, soute ouverte et un objet métallique et pointu en sort ; « SSSSSSSssssss » fait l’objet.

 

6/ Un éclair aveuglant, un nuage de fumée, un champignon blanc qui monte, des murs qui s’écroulent, des rictus d’effroi sur les visages.

 

7/ L’homme est dans les ruines, à genoux, la tête dans les mains. Plus de rue, plus de ville, des gravats et de la poussière. L’homme dit « c’est un cauchemar, réveillez-moi »

 

Gill

ville,rien,beau,roman,histoire,mère,michel,chanson,photo

 

_________________________________

 

 

 

 

 

samedi, 09 décembre 2017

Une chanson pour incipit, un roman pour fin

Après avoir fait deux pots dont l’un contient des titres de chanson et l’autres des titres de roman trouvés par chaque participant, nous tirons au sort un de chaque et nous obtenons :

« Des mots d’amour » pour la chanson

« La peau de chagrin » pour le roman

En 20 minutes, écrire un texte

qui commence par le titre de la chanson

et finisse par celui du roman

----------------------------------

chanson,roman,mots,amour,peau,chagrin

pixabay

 

Des mots d'amour: JT. Sophie relit encore sur son smartphone J T. signé Roland.  Ça veut dire quoi J T ? Deux jeunes lycéennes tapotent fébrilement à toute vitesse, leurs doigts virevoltent sur le clavier pendant que leur visage s'éclaire, s’assombrit, exulte, sourit. Sophie ose:

« Pardon mesdemoiselles, ça veut dire quoi J T ? les jeunes filles s'esclaffent.

-Mais madame, ça veut dire je t’aime !

Sophie rougit, se rassoit, regarde bêtement son téléphone « alors c'est ça ? Un SMS, un texto, comme ils disent ? Deux lettres et c'est tout ? Peut-être qu’aujourd’hui il ne faut plus en dire trop ! Mais oui, mais c'est bien sûr ! Raphaël de valentin le savait, lui qui avait acheté une peau de chagrin qui rétrécissait à chaque fois qu'il avait un désir, jusqu’à la mort. Peut-être faut-il économiser sa vie, vivre la mort dans la vie, sans désirs, sans passions, sans amour, pour avoir la satisfaction, en rentrant le soir, de constater que la peau de chagrin n'a pas rétrécie qu’il reste encore quelques dizaines d'années à vivre ! Mais oui : bien sûr, c’est pour ça que son mari est mort. C'est parce qu'il lui écrivait des lettres de plusieurs pages, des « mon amour, des ma chérie ». Des métaphores, des poèmes, des mots enflammés, qu'elle dévorait jusqu’à la dernière goutte. Ça, c’était avant : avant la peau de chagrin. Elle rallume son smartphone : «M S moi aussi ». Mais non, ça doit être « MA ? et puis non. C’est la première fois qu'elle envoie un sms, mais ce sera la dernière. Elle sort une feuille de papier, un stylo à plume, elle compose, elle remplit les pages, sous les yeux éberlués de son fils Damien. Elle ne peut pas s'en empêcher, tant pis pour la peau de chagrin.

 

Louis

 

PS : les morts gouvernent les vivants

 

____________________________________________

 

chanson,roman,mots,amour,peau,chagrin

pixabay

 

La première fois

 

Des mots d’amour, des mots tendres, des mots amers, des mots brusques, des mots méchants, tout y est passé !

Il a dû s’arrêter car il avait épuisé tout son vocabulaire, son énergie aussi.

L’animal ne bougeait pas, ni à droite, ni à gauche, ni en avant, ni en arrière.C’était la première fois que l’homme essayait de lui apprendre un tour.  Il pensait qu’ainsi il pourrait partir sur les chemins, par monts et par vaux, troubadour, musicien et dompteur, libre, libre comme l’air. Mais l’animal ne l’entendait pas de cette oreille, il faisait de la résistance. Il tournait sa grosse tête vers la forêt, il regardait son domaine avec nostalgie !

La route, les villages, la foule ce n’était pas pour lui…. À lui la liberté, les arbres, les grottes, le bon miel, les pousses tendres des arbres.

Chacun avait son rêve ; le cœur de l’homme palpitait, s’entêtait : la route, la liberté. Celui de l’animal s’arrêtait : sa chère forêt.

Les espoirs de l’homme s’éffilochèrent comme peau de chagrin.

PS : … et l’animal repartit vers sa liberté !!!!.....

 

Christine

 

_______________________________________

 

 

vendredi, 22 avril 2016

Un titre de poème, un limerick

En 20 minutes, écrire deux ou trois limericks, au nombre de pieds non imposé, à partir de titres  de poèmes d’auteurs du 20e siècle (d’Apollinaire à Bonnefoy, cent ans de poésie)     

 

Limerick: petit poème de 5 vers aux rimes: A A B B A,  souvent satyriques ou amusants

 

-------------------------------------------------

 

Le Pont Mirabeau  (Guillaume Apollinaire)

De ses arches, il joignait deux coteaux
Comme celui d’Apollinaire, il s’appelle Mirabeau
Les résistants y franchissaient la Durance
Dix-sept d’entre eux y perdirent l’espérance
Regrets, mémoire se reflètent dans ces eaux.

Claudie

_________________________

 

Paroles (Jacques Prévert)

Paroles d’argent et silence d’or

Des mots doux, des tendres encore et encor’

J’aime ta voix douce aux accents d’ivoire

Je ne sais soudain si je dois y croire

Paroles d’argent et silence d’or.

 

 

La chanson du mal-aimé  (Guillaume Apollinaire)

En ce joli mois de Mai

La chanson du mal-aimé

Celle qui me bouleverse

Des mots qui tombent à verse

Des mots gravés à jamais.

 

 

Les villes  (Emile Verhaeren)

Errant, âme en peine, en ville,

Les jambes lourdes, le cœur en vrille,

Je cours après des êtres sourds,

J’ai l’esprit vague et les doigts gourds,

L’hiver m’y happe, les néons brillent.

 

Mouty

______________________________

 

Paroles    (Jacques Prévert)

Dis, ou vont-elles toutes ces paroles ?

Celles dont on nous dit qu’elles s’envolent ?

Loin des bouches qui les ont voulues tendres

Et loin des cœurs qui n’osent les comprendre

Elles font une folle farandole.

 

Dans la rue   (Aristide Bruant)

Dans cette rue il y a des pavés

Les pavés y sont tous bien alignés

Puis d’un seul coup, par esprit de bravade

Ils s’organisent en une barricade

Acteurs d’un jour aux mains des insurgés.

 

Caillou    (Eugène Guillevic)

Caillou des villes tu manques de mousse

Caillou des champs tu sais où elle pousse

Coup de pied bien placé

T’enverra y nicher

Pour y rêver jusqu’à la lune rousse

Gill

________________________________________

 

 

 

mardi, 31 mars 2015

Brassens, Ferré, Gréco ou Zaz au choix

Un jeu  nous a permis de trouver une liste commune de 5 couples de  mots.

rame / rime

barge / berge

marin / matin

ride / rive

livre / lèvre

Choisir 1 mot dans chaque couple, puis en 25 minutes, écrire un texte comprenant ces cinq mots, dont le thème sera l’insurrection, le refus, la révolte, et qui commencera par une des quatre phrases suivantes extraites de chansons :

« Elle est à toi cette chanson »  G. Brassens

« Avec le temps tout s’en va »  L. Ferré

« C’est pour cela (jeunes gens) qu’au fond de moi s’éveille le désir charmant de devenir vieille »  J. Gréco

« Eblouie par la nuit à coup de lumières mortelles »  Zaz

----------------------------------------------

 

chanson,temps,lumières,mortelles,désir,vieille

freepik  par stockvault

 

C'est pour cela, jeunes gens, qu'au fond de moi s'éveille le désir charmant de devenir vieille... Parce que, chaque matin, je peux prolonger à l'infini le temps des rêves en restant, instable, sur les bergesde la réalité.

Je peux, ensuite, jouir du plaisir de tourner les pages d'un livre sans me soucier du temps qui passe.

Je peux, enfin, partir vagabonder, errer, aimer, sourire à chaque chose que je fais qui ne rimeà rien.

Enfin, la liberté !!!

 

Valérie

__________________________________

 

 

Seconde-guerre-mondiale-debarquement-LCVP-6juin1944wikimédia

 

A vous tous, jeunes gens

 

« Elle est à toi cette chanson », toi l’inconnu qui débarque au petit matin, ce jour de juin 44, sautant de ta barge, sous le feu incessant des armes ennemies. Cette eau glacée dans laquelle tu patauges, le fusil au dessus de la tête, ce n’est pas l’eau de ton pays, l’eau familière sur laquelle ta barque glissait et que tes rames caressaient ; tu accostais tranquillement sur la rive accueillante et, le sourire aux lèvres, tu courrais rejoindre Maggie dans la campagne reposante.

Non, cette eau-là est déjà sanglante, prête à engloutir des corps robustes fauchés en pleine jeunesse, dont le seul tord est de combattre pour libérer l’opprimé. Toi, l’inconnu, ta as la chance d’échapper aux balles ; la chance ? Je ne sais pas car tout ce que tu vois s’inscrit dans ta mémoire. « Avec le temps, tout s’en va », non, je ne crois pas que cette vision-là s’en ira et, bien dès années après, quand tu dormiras, tu seras « ébloui par la nuit à coup de lumières mortelles », à coups de flash de tous ces instants qui te reviendront.

Oui, je vous dédie ma chanson, à vous tous, inconnus qui avez combattu et peut-être donné vos vies pour notre liberté. Si vous n’aviez pas existé, je ne serais peut-être pas là pour parler de vous, et c’est pourquoi, jeunes gens, pour vous rendre hommage, « au fond de moi s’éveille le désir charmant de devenir vieille ».

 

Gill

____________________________________

 

 

chanson,temps,lumières,mortelles,désir,vieille,flamants,roses

freepik

 

ELLE EST A TOI CETTE CHANSON

 

Elle est à toi cette chanson

Toi qui rimes bien sans façon

Toi qui te fous de tes vingt berges

Fréquentant hangars ou auberges,

Qui marches seul dès le matin

Comme un homme ou comme un pantin.

Elle est à toi cette romance

Qui relate la douce France,

Adressée à ta bien-aimée

Souvent en pleurs, très alarmée.

Dépêche-toi, elle prend des rides,

Son âme meurt, son cœur se vide.

Déclare-lui tout ton amour

Dis lui « je t’aime pour toujours ».

Quand tu auras fini ton livre

Elle te dira « Viens, je suis libre »

Choisissez alors le destin

Reflet  des jours et des chemins.

 

Mouty

                                                         

 

 

 

chanson,temps,lumières,mortelles,désir,vieille

freepik   par www.sxc.hu

 

 

« Elle est à toi cette chanson », chantait le marin en maniant la rame de son bateau. De temps en temps, sa lèvresifflotait l'air de Brassens.

Il se rapprocha de la rive du fleuve, doucement et sans bruit, car il ne voulait pas effrayer tous les oiseaux qui se trouvaient sur la berge. Il voulait observer surtout les flamants roses, car ces oiseaux l'enchantaient.

 

Polo

____________________________________