Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 12 août 2017

Journée "Portes ouvertes"

 

A l’occasion de la journée portes ouvertes du mois de juin, l’atelier d’écriture a proposé aux visiteurs d’écrire sur l’une de ces consignes :

Faire l’acrostiche de UTT

Faire l’acrostiche de UTT de Béziers

Ecrire un texte sur le thème : « Qu’ai-je remarqué à l’UTT ? »

Ecrire un texte libre

 

Voici quelques-uns des textes inspirés par nos consignes

--------------------------------

IMGP2549.JPG

 

                        Acrostiche sur UTT… De Béziers

 

Université du Tiers Temps

Tous les adhérents sont contents

Tant et si bien que tous les ans

De plus en plus les gens

Bénissent cet emploi du temps.

 

       Loulou

 

                           Acrostiche sur UTT

 

Unir les cheveux gris, les cheveux blonds,

Trouver des talents, en toutes saisons,

Tracer des chemins, par mots et par monts.

 

  Liliane

________________

 

Une feuille, un crayon

Tout est prêt, tout est bon

Tant l’écriture ça tourne rond.

 

    Line

_______________

 

Une maison pour tous

Théâtre d’activités variées

Terminé la monotonie quotidienne

 

   Gilliane

 

 

               Expression libre

 

       Aujourd’hui il pleut mais regardez c’est évident les petites gouttes de pluie tambourinent joyeusement sur la vitre elles s’étiolent et s’irisent soudainement lorsque jaillit une étincelle d’un rayon de soleil couchant.

Vivement le beau temps et que soudain les Hirondelles.

 

   Gisèle

 

 

                        Qu’ai-je remarqué à l’UTT ?

 

Qu’ai-je remarqué à l’UTT ? Bonne question et bonne idée, car en sept ans de présence, les yeux et les oreilles en points d’interrogation ! Tout d’abord la coordination et l’information, ce sont des mots inconnus à l’UTT, mais espérons que ce manque va se combler. En tout cas les nombreuses activités proposées sont appétantes et souhaitons que les adhérents soient de plus en plus présents.

 

   Lisette

____________________

 

Insolites, un sac et des chaussures accrochées sur un mur évoquent les fatigues et les plaisirs des randonnées.

Visites d’un jour, sorties de trois, voyages de huit, autant de bons moments dans notre quotidienneté.

    

    Line

___________________

 

                        Les oiseaux de mosaïque

 

C’est le vert que l’on remarque tout de suite. Un vert invraisemblable, qui ne   doit exister qu’en Amazonie ou sur la canopée de la jungle birmane. Et tout de suite après, les quatre oiseaux. Parce qu’ils sont quatre. Quatre comme les Mousquetaires, comme « les  Garçons dans le vent »*, comme les vents du Midi et d’ailleurs…… quatre comme les Saisons de Vivaldi.

Et l’on se plait à imaginer une autre musique : celle de ces quatre oiseaux   qui nous regardent…peut-être.

 

    Liliane 

 

*Les Beatles, pour les nouvelles générations

 

 

J'aménage mon bien

En 20 minutes, écrivez un texte sur le thème suivant :

Réflexions sur l’aménagement d’un bien immobilier

-----------------------------------

carrière.jpg

pixabay

 

                                Nous entrerons dans la carrière…

    Pour sûr que j’ai eu le temps de réfléchir ! Depuis le temps que ma vieille Tatie Prudence m’avait promis une surprise le jour où le notaire lirait son testament ! Je devais avoir…oh, pas plus de dix, douze ans  quand elle a commencé à m’en parler et pas moins de cinquante quatre lorsqu’elle nous a quittés…alors…

       Alors, ce qui est sûr également, c’est que je ne m’attendais pas à ça !

Oui, parce qu’elle avait comme qui dirait du bien, ma Prudence, et un tas d’héritiers, qui plus est. A qui ont échu : la villa des Deux Sèvres, les quatre studios à Paris, la petite maison de pécheur de Palavas. Sans compter les lingots, Bons du Trésor, Assurance-vie et j’en passe…

        Moi, j’ai hérité d’une vieille carrière dans l’arrière-pays héraultais, alors, n’en déplaise à la consigne, il m’a fallu un peu de temps pour imaginer ce que j’allais bien pouvoir en faire. Et puis, grâce à la fois à Agatha Christie et aux jardins d’Hadrien, j’ai trouvé.

   J’ai aussi trouvé le jardinier paysagiste qui va m’aider à mener à bien le projet. Contrairement à celui du roman, le mien serait plutôt moche mais il est tout aussi talentueux, que l’on se rassure.

     Voici-donc la petite merveille à qui nous allons donner naissance d’ici peu :

Après avoir fait venir des tonnes de terre (toutes mes économies vont y passer, mais faut savoir ce qu’on veut), nous allons recréer, en espalier, une flore méditerranéenne luxuriante, dessinant un labyrinthe. C'est-à-dire qu’il y aura, bien entendu, une entrée en haut et une sortie en bas, avec un seul chemin pour y parvenir et un tas d’autres ne menant nulle part.

       Et en bas justement une immense piscine remplacera le sinistre étang de ballastière actuellement existant pour accueillir nos promeneurs épuisés par la chaleur, la fatigue et surtout à coup sûr morts de soif.

        Un bar se fondant dans la nature les attendra et, moyennant  finance, leur offrira tout un assortiment de boissons aussi fraiches que bio….pouvant être dégustées à l’ombre des pins parasols.

      Je pense rentabiliser ma petite affaire très vite. C’est aussi l’avis de Diego-mais oui, vous savez bien, le jardinier paysagiste- qui vient de me demander en mariage.

       Voilà pourquoi je ne doute plus-et mille fois pardon de m’en être rendue coupable un moment ma chère, très chère Tatie Prudence- d’avoir toujours été, de toute la famille, ta préférée. Près de la piscine, tu auras ta statue en pierre blanche, je te le promets.

 

              Ta très, très, très  reconnaissante

 El Pé

_____________________________________________

 

"Ce fut le bonheur"

 

En 20 minutes, écrivez un texte inspiré par la phrase

« ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait »

qui se termine par

« et ce fut le bonheur »

---------------------------------------

fusée.jpg

pixabay

 

                     Sidérant

     On était tous dingues de SF ; trois garçons, trois filles de quatorze à seize ans amoureux d’Asimov,  Van Vogt et de Space Opera, lorsque l’exploit de Gagarine nous ouvrit soudain toute grande la Porte des Etoiles. Si lui avait réussi à le faire, pourquoi pas nous ?

        Personne ne vint nous dire que pour des gosses, c’était impossible, alors on l’a fait.

      Dans un vieil entrepôt désaffecté. En s’y mettant tous, nous avons construit, en sept semaines, une fusée capable de dépasser la vitesse de la lumière et , par une belle nuit étoilée, nous avons quitté la Terre et atterri, cinq minutes et simultanément un million d’années plus tard sur une petite planète sympa comme tout, peuplée de ce qui ressemblait le plus à de mignons nounours en peluche qui ont tout de suite adoré jouer avec nos enfants. Oui, car évidemment nous avons fondé trois familles et nos descendants sont partis à leur tour découvrir d’autres mondes…

…Mais en même temps, comme vous pouvez vous en rendre compte, nous vivons aussi, ici, parmi vous. Grâce au fameux E=MC2 qui nous permet de voyager dans l’espace et le temps.

        Et si je m’autorise à le dire aujourd’hui, c’est parce que c’est le dernier atelier d’écriture de l’année et que d’ici la rentrée, vous aurez tout oublié.

A que tchao.

         El Pé