Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 22 avril 2016

Un titre de poème, un limerick

En 20 minutes, écrire deux ou trois limericks, au nombre de pieds non imposé, à partir de titres  de poèmes d’auteurs du 20e siècle (d’Apollinaire à Bonnefoy, cent ans de poésie)     

 

Limerick: petit poème de 5 vers aux rimes: A A B B A,  souvent satyriques ou amusants

 

-------------------------------------------------

 

Le Pont Mirabeau  (Guillaume Apollinaire)

De ses arches, il joignait deux coteaux
Comme celui d’Apollinaire, il s’appelle Mirabeau
Les résistants y franchissaient la Durance
Dix-sept d’entre eux y perdirent l’espérance
Regrets, mémoire se reflètent dans ces eaux.

Claudie

_________________________

 

Paroles (Jacques Prévert)

Paroles d’argent et silence d’or

Des mots doux, des tendres encore et encor’

J’aime ta voix douce aux accents d’ivoire

Je ne sais soudain si je dois y croire

Paroles d’argent et silence d’or.

 

 

La chanson du mal-aimé  (Guillaume Apollinaire)

En ce joli mois de Mai

La chanson du mal-aimé

Celle qui me bouleverse

Des mots qui tombent à verse

Des mots gravés à jamais.

 

 

Les villes  (Emile Verhaeren)

Errant, âme en peine, en ville,

Les jambes lourdes, le cœur en vrille,

Je cours après des êtres sourds,

J’ai l’esprit vague et les doigts gourds,

L’hiver m’y happe, les néons brillent.

 

Mouty

______________________________

 

Paroles    (Jacques Prévert)

Dis, ou vont-elles toutes ces paroles ?

Celles dont on nous dit qu’elles s’envolent ?

Loin des bouches qui les ont voulues tendres

Et loin des cœurs qui n’osent les comprendre

Elles font une folle farandole.

 

Dans la rue   (Aristide Bruant)

Dans cette rue il y a des pavés

Les pavés y sont tous bien alignés

Puis d’un seul coup, par esprit de bravade

Ils s’organisent en une barricade

Acteurs d’un jour aux mains des insurgés.

 

Caillou    (Eugène Guillevic)

Caillou des villes tu manques de mousse

Caillou des champs tu sais où elle pousse

Coup de pied bien placé

T’enverra y nicher

Pour y rêver jusqu’à la lune rousse

Gill

________________________________________

 

 

 

Les commentaires sont fermés.