Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 13 mars 2016

Printemps des poètes 2016

Pour nous associer au Printemps des Poètes qui fête le grand vingtième

ou cent ans de poésie, d’Apollinaire à Bonnefoy,

chacun choisit un poème dans une sélection composée de textes de

Jacques Prévert, de Paul Eluard, de Raymond Queneau,

d’Eugène Guillevic, de Robert Desnos,

de Blaise Cendrars, d’Andrée Chedid

 Puis, en 15 minutes, chacun écrit un poème à la manière de celui qu’il a choisi.

--------------------------------------

Mouty a choisi « la girafe » de Robert Desnos

 

La carafe

 

La carafe et la pirouette…

Temps pluvieux et temps d’azur

Rendent mon humeur secrète.

Temps brumeux et temps d’or dur,

Tous deux me tournent la tête.

Temps pluvieux et temps d’azur,

La carafe me console.

Temps brumeux et temps d’or dur 

Le vin nouveau me désole.

Temps pluvieux et temps d’azur

Se bousculent dans ma tête.

Temps brumeux et temps d’or dur,

Ce n’est pas toujours la fête.

Temps pluvieux et temps d’azur,

L’hiver autour des carafes…

Temps brumeux et temps d’or dur.

Mouty

 

Mouty a choisi « Jeunesse » d’Andrée Chedid

 

Vieillesse 

 

Tu cries.

Tu hurles ton désarroi,

L’univers en saccades

Qui débordent de ton cœur.

Tu clames.

Tu honnis la terre entière.

Tu n’en peux plus de ton corps.

Tais-toi,

Te dit-on d’un air condescendant.

Mais tu n’as cure des dames patronnesses.

Tu es dans la vieillesse.

Mouty

_________________________________

Marie a choisi « Complet blanc » de Blaise Cendrars

 

Je m'avance sur la neige dans ma tenue bleue

Achetée à Annecy

Aux pieds j'ai mes grosses chaussures achetées à Méribel

Mes mains sont au chaud dans mes gants  rapportés de Chamonix

Ma poche est gonflée de chocolat Lanvin

Parfois je hume sur mon bras le monoï de Tahiti

Je fais crisser la neige sous mes pas et chausse mes skis

J'ai mes grosses lunettes noires et mon bonnet coloré,

de ceux qu'on ne trouve qu'à Lima

Je suis armée, emmitouflée, chapeautée plus qu'un esquimau

Heureuse comme un pinson

Riche comme une reine

Libre comme une femme.

Marie

___________________________________

 

Claudie a choisi « Premier jour » de Jacques Prevert

 

Le dîner

 

Des oignons rouges dans le chaudron
Des mains blanches dans la farine
Une grande louche dans le pot
Une mouche dans l’abat jour
Un feu pétillant dans la cheminée
Des enfants autour de la table
Un rouet devant la fenêtre
Un chat tigré dans le fauteuil
Une cuillère dans la bouche
Un sourire sous la moustache
Une famille dans un instant de bonheur.

Claudie

___________________________________

 

Gill a choisi « déjeuner du matin » de Jacques Prévert

 

Promenade du matin

 

Il a mis le collier

Sur mon cou

Il a attaché la laisse

Au collier

Il a pris la laisse

A la main

Sans me caresser

Je l’ai suivi

Excité et joyeux

Il m’a fait monter en voiture

Sans me regarder

Il m’a emmené en forêt

Je me suis dit, joyeux 

C’est jour de promenade

Il a marché

Sans un mot

A un arbre il m’a attaché

Il a posé un bol d’eau

Et il s’est éloigné

Sans une caresse

Sans une parole

Sans se retourner

Je l’ai suivi des yeux

Aussi loin que j’ai pu

Je me suis assis

J’ai attendu

Et puis j’ai compris

Qu’il avait osé

Alors je me suis couché

Et désespéré

J’ai gémi.

Gill

_______________________

 

 

 

Les commentaires sont fermés.