Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 08 novembre 2015

Explorons les continents

Après avoir trouvé  des mots contenant le son kar (c, k, q) et les avoir mis en commun, on en tire 7 au sort.

 

                            Chacun choisit un continent et le donne  à son voisin.

En 20 minutes, écrire un texte faisant référence au continent reçu

en employant les sept mots tirés au sort.

 

                                            Autocar / karting / incartade

Carnaval / carambolage / quartier / quarteron

--------------------------------------------

 

pakistan-.jpg

pixabay

 

VOYAGE EN ASIE

L’autocar cahote sur une horrible route du Pakistan, malmenant mon dos comme une partie de karting. Mes côtes s’entrechoquent et mon cerveau se délite. Une chèvre, sortie d’on ne sait d’où, traverse la piste qui fait suite, nous indiquant la fin d’une région civilisée pour un inconnu angoissant. Incartadedu véhicule dont les roues patinent dans des ornières monumentales. Impossible de se tirer de ce mauvais pas sans que les passagers en descendent pour pousser comme des forcenés.

Des êtres habillés de façon étrange - serait-ce un carnaval ? - issus également de nulle part, viennent prêter main forte. Dans cette zone désertique où les dunes succèdent aux roches cette aide inopinée est appréciée par les voyageurs qui produisent alors une avalanche de remerciements et se fendent de quelques pourboires. A quelques encablures une caravane attend patiemment ses gens qui se remettent en route après avoir enfourché leurs montures de la hauteur d’un étage. Les caravaniers reprennent leur chemin tandis que les chameaux toisent bêtement l’autocar et ses passagers. Moment d’inattention produisant un carambolagecomique. Un vent de panique s’en suit, affolant les gros quadrupèdes. L’un d’eux est pris de folie furieuse. Impossible de le calmer. Un quarteron de bonshommes n’en vient pas à bout. Le chameau belligérant est abattu sur le champ. Pas de quartier pour une monture aussi dangereuse, elle ira dans les marmites et sur les braseros.

Le tourisme en Asie, en particulier au Pakistan, n’est pas une sinécure.

 

Mouty

________________________________________

 

autocar,kartig,incartade,carnaval,carambolage,quartier,quarteron

pixabay

 

En Asie,

Les Kartings tournaient à toute vitesse sur le petit circuit de ce quartier éloigné du centre de Delhi.

Zazie avait choisi de faire ce voyage en Asie pour se dépayser. Elle parcourait ce continent en autocar. Elle aimait à découvrir des lieux insolites.

Ce circuit de kartings réservé aux enfants de la bonne société en était un. Les carambolages y étaient fréquents et sans conséquence. Ils soulevaient seulement un nuage de poussière, rappelant qu’une seule incartade aux règles de conduite provoquait une sortie de piste ou une collision. Mais le quarteron de tête voulait garder son avance et continuait à engranger les tours sans ralentir, en évitant les étourdis et tout autre obstacle.

Zazie délaissa ce spectacle. Elle s’impatientait. Dans la soirée, elle était invitée au carnaval du sari. On lui avait promis un chatoiement de couleurs. Elle y trouverait une Inde plus authentique. Ce circuit lui rappelait trop la vie parisienne, ses bruits et ses compétitions.

Claudie

___________________________________

 

autocar,kartig,incartade,carnaval,carambolage,quartier,quarteron

 

Voyage de rêve ou cauchemar

Mon excitation est à son comble ! Moi qui joue souvent mais ne gagne jamais rien, cette fois-ci, j’ai gagné. Est-ce un tour de karting ? Mais non. Ou mieux un voyage en autocar pour aller au carnaval de Venise ? Pas plus. J’ai gagné un week end prolongé en Australie, et moi qui ne quitte pas souvent mon quartier,je suis prête à partir, le taxi m’attend. En route pour Roissy.  

Arrivée sans encombre, je prends ma place dans la file d’attente pour faire enregistrer mon bagage, et au bout de quelques minutes, tendant mon billet à l’hôtesse, j’entends retentir une voix dans les haut-parleurs : « En raison d’une grève surprise des personnels navigants, les vols à destination de l’Océanie sont momentanément suspendus. Les passagers en attente de départ sont priés de patienter. Nous sommes désolés de ce contretemps et vous prions de bien vouloir nous en excuser »

Bon, il ne manquait plus que cela. Pour un quarteron de pilotes en grève, je risque de perdre mon cadeau. Enfin, puisqu’il faut patienter, patientons en feuilletant ce dépliant particulièrement alléchant. Pas d’incartade possible dans le déroulement du voyage, mais que de promesses : Melbourne avec sa tour Euréka et  « The Edge » ,ce cube de verre qui s’en détache et vous donne l’impression d’être  dans le vide ; pour moi qui suis sujette au vertige, c’est à la fois tentant et effrayant ; Sydney avec son opéra et son célèbre pont et Canberra et ses parcs nationaux  donnant l’impression d’être à des milliers de kilomètres de la civilisation. Je me vois déjà au milieu des wallabis et des cacatoès quand les haut-parleurs me font revenir à la réalité : « Mesdames, messieurs, votre attention s’il vous plaît. En raison d’un accord impossible entre la Direction et les personnels navigants avant le week end, les négociations sont reportées à lundi. En conséquence, nous sommes désolés de vous informer que tous les vols pour l’Australie sont annulés jusqu’au début de la semaine prochaine. »

J’en étais sûre, c’était trop beau et ne pouvait pas se réaliser ! J’en pleurerais de rage et de dépit !

Les larmes aux yeux, je me prépare à repartir quand la radio d’un passager voisin diffuse ce message : « en raison d’un important carambolage entre Roissy et Paris, un bouchon de plusieurs kilomètres rend la circulation très difficile aux abords de la capitale. Il est conseillé aux usagers d’éviter de prendre la route dans cette direction. »

Alors, épuisée par les évènements, je m’affale sur un siège. J’aurais mieux fait de ne pas gagner, j’aurais évité une cruelle désillusion.

Gill

 

 


______________________

 

 

 

Les commentaires sont fermés.