Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 17 février 2015

A partir de la liberté

A partir de la liberté

Pour vous, qu’est-ce que la liberté ? Écrivez sur un papier le mot qui vous vient immédiatement à l’esprit.

De tous les mots trouvés on en tire cinq au sort pour obtenir une liste commune

Voyage / entrave / danser / prison / égalité

En 20 minutes, écrire un texte comprenant ces cinq mots et se terminant par

« ma plus belle histoire d’amour c’est vous »

en se rappelant que la Saint Valentin est proche.

----------------------------------------

 

barbara.jpg

 

     Ma plus belle…

   

            Vous êtes une longue dame brune, oui, « vous ». Pardonnez-moi si je ne puis vous tutoyer. Cela impliquerait, qu’on le veuille ou non, une notion d’égalité qui ne serait de ma part qu’outrecuidance et pire encore.

    Non Barbara !  Impossible ! Vous qui nous avez sortis de nos cœurs en prison, autrefois, pour nous faire pénétrer, presque de force mais avec la douceur qui est la vôtre, dans un univers de poésie libéré de toute entrave.

    Et pourtant, pourtant, vous qui, immobile sur la scène, dansiez avec les mots, que signifiait donc ce noir que vous portiez toujours, comme pour vous fondre dans la nuit du décor… Noir comme cet aigle ? Noir comme le regard de ce père aimé/haï ? Mais retrouvé cependant, trop tard de peu, un jour de pluie à Nantes.

     Vos mots Barbara, enlacés aux notes de musique : une petite cantate, une petite prière, fa sol do fa…et le voyage commençait, tandis que vos mains, comme venues d’ailleurs, caressaient le clavier ; départ pour Nantes bien sûr, ou Youston, Paris et bien sûr Göttingen.

     Et puis, ce fut ce final, quand le temps, pour une fois, a suspendu son vol. Ce final à l’Olympia, si magnifique qu’il vous a, sans nul doute, fait entrer toute droite dans l’éternité, happée par le rayon d’un projecteur.

    Vous, tendant les bras vers un public debout et lui criant :

« Ma plus belle histoire d’amour, c’est vous !! ».

                                        El Pé

 PS : Vous restez la nôtre, Madame.   

__________________________________________

 

barbara

freepik

 

“Amies, amis, venez écouter mes chansons et danser sur mes musiques, entendez le son de mes voyages et bouléguez sans entrave.

Ici, nous ne sommes pas en prison, taquinez votre nez, émoustillez vos oreilles, écarquillez vos pupilles, agitez vos papilles.

Tous vos sens en émotions, je vous invite à pénétrer dans mon antre en toute égalité.

Venez partager, ma plus belle histoire d'amour, c'est vous !”

 

Nanou

__________________________________________

 

barbara,bouléguez

freepik

 

L’autre

L’instant passé j’étais seul, l’esprit et le cœur léger, et tout à coup, toi, un autre, tu es devenu moi. Tu t’es immiscé en moi, m’as remplacé, absorbé, annihilé. je sens ta présence dans mes jambes, dans mes bras, elle coule dans mes veines et même dans mon cerveau ; tu me sembles étranger et familier à la fois, rempli de douleur et de tristesse, d’espoir et de force, de désir et d’impuissance. Il n’y a pas d’égalité entre nous, c’est toi qui commandes. Tu as mes mains, mes bras, mes jambes, mais brisés, immobiles, douloureux. J’ai l’impression que des entraves me ligotent et m’enferment dans une prison, m’empêchent de respirer, une machine faisant monter et descendre ma cage thoracique. Je n’ai plus droit qu’aux voyages intérieurs.

Qui es-tu donc, toi qui as pris le pouvoir sur moi ? Tu n’es pas moi, mais pas un autre non plus puisque tu fais partie de moi. Comme c’est facile et terrifiant de devenir un autre en un éclair, dans un fracas de tôle, après une soirée trop arrosée passée à danser, un moment d’inattention, ou une accélération mal dosée.

Dis-moi, l’autre, combien de temps devrais-je vivre avec toi ? Sortiras-tu un jour de moi ? Etre devenu toi me servira peut-être à redevenir moi-même aves tes qualités, tes doutes, tes espoirs, ton courage, avec toute ton expérience qui aura enrichi celui que j’étais avant d’être toi.

Dis-moi, l’autre, combien de temps mettrais-je pour être enfin débarrassé de toi qui me paralyse ? Nul ne le sait ! Mais ce dont je suis sûr, c’est que lorsque je serai enfin redevenu un meilleur moi-même, la première chose que je ferai sera de courir vers elle et de lui dire : « ma plus belle histoire d’amour c’est vous ».

Gill

________________________________________

 

 

Meister der Manessischen Liederhandschrift 001wikimédia

 

Mon Valentin,

 

Votre tour d’horizon fut pour moi un merveilleux voyage !

Danser sur les chemins, croquer les paysages,

Courir à fond de train, avancer sans entraves,

Goûter la liberté, goûter les fruits sauvages,

Goûter l’égalitéet poursuivre un mirage…

Vous m’avez éblouie et j’en suis à vos pieds,

Vous avez transformé mon jour en belle image

Et ma nuit en couleurs glissant sur mon visage.

Vous êtes mon héros et mon preux chevalier.

Je suis ensorcelée, en prison, je suis à vos genoux,

Je suis votre servante, transie, échevelée :

Ma plus belle histoire d’amour c’est vous.

 

Mouty

___________________________________________________________

Les commentaires sont fermés.