Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 19 octobre 2014

Ecrire sans réfléchir

Chacun à son tour propose un nom commun  (Personne, objet, animal, végétal, sentiment…..etc) que tout le monde note.

Sans réfléchir, dîtes en quelques mots à quoi vous fait penser immédiatement ce nom.

Vous avez 20 minutes

---------------------------------------------------

Une pensée pour chaque mot

 

Bouteille - la treille est resplendissante sous le soleil d’automne.

Chaise - Assise au pied de mon arbre, j’admire le paysage qui se fond dans le lointain.

Vie - La vie est belle pour ceux qui savent la prendre du bon côté.

Bus - Que de temps perdu dans ces embouteillages !

Passion - Eclater de joie dans un tourbillon de délires et se donner à fond pour que le but soit atteint.

Elégance - Sa parole aisée, empreinte de tact, la classait dans la catégorie des conteurs féériques.

Lampadaire - Mon chien s’arrêtait à tous les poteaux rencontrés, aux arbres, aux réverbères, et levait chaque fois la patte pour une envie jamais assouvie.

Clarté - Ses yeux reflétaient la limpidité et la brillance d’une source.

Soleil - Je suis scotchée à la plage, imprégnée de chaleur bienfaisante qui avive mon intérieur.

Ciel - L’azur domine le paysage, adoucissant les couleurs vives de l’été.

Lune - Quand le soir descend, j’aime me laisser doucement aller, allongée sous le tilleul dont les fleurs papillonnent avant de poser leur légèreté sur le sol.

Arbre - Paysage insolite que cette immensité désertique à l’horizon de laquelle j’aperçois un peu de verdure.

Expérience - Des années de vie et des monticules d’évènements.

Douleur - J’ai mal à mon expérience, j’ai mal à mon savoir. Je suis rompue.

 

Mouty

____________________________________________________

Je dis bouteille et je sens l’arôme envoûtant d’un parfum Dior.

Je dis chaise et je vois une joyeuse tablée.

Je dis vie et j’entends le cri d’un nouveau-né.

Je dis bus et je vois la plate-forme d’un vieux bus parisien bondée de voyageurs aux joues rougies par le froid.

Je dis passion et je vois le baiser d’une bouche rouge.

Je dis élégance et je vois un défilé de grand couturier.

Je dis expérience et je vois un ébéniste assembler un fauteuil selon une technique ancestrale.

Je dis lampadaire et je vois les réverbères de l’avenue des Champs Elysées.

Je dis clarté et je pense au champignon atomique.

Je dis soleil et je vois un astre rouge qui se couche derrière les montagnes.

Je dis ciel et je vois le planétarium du Palais de la Découverte.

Je dis lune et je vois Pierrot assis sur son croissant.

Je dis arbre et je vois l’avenue parisienne bordée de platanes de mon enfance.

Je dis douleur et je pense à la perte d’un être cher.

 

Gill

                                                                        

                       

 

 

 

Les commentaires sont fermés.