Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 05 octobre 2014

Cadavre exquis

CADAVRE EXQUIS

 

chacun dispose d’un papier sur lequel figurent les consignes suivantes :

 

Lieu / Saison / Personnages / Situation / Un animal / Un objet / Une courte phrase

 

Chacun inscrit une indication dans la première rubrique, passe le papier à son voisin de droite qui remplit la 2e rubrique, etc. jusqu’à la dernière.

 

Le papier passe encore entre les mains du voisin de droite qui, en 25 minutes, va monter une courte histoire en tenant compte de tous les renseignements donnés, et en introduisant la phrase dans son texte. Enfin, dernière consigne : trouver un titre.

---------------------------------------------------

 

presbytère,curé

mamietitine

 

RETROUVAILLES

 

L’été est caniculaire. La vieille maison présente un visage buriné, daté du quatorzième ou du quinzième siècle apparemment. Classée au Patrimoine peut-être, avec ses contreforts de pierres. Elle respire la quiétude dans ce village desCévennes enclavé chez les Huguenots échappés des dragonnades.

A côté de la porte grande ouverte, un chat rondouillard lape un reste de lait dans une assiette ébréchée. Une plaque en bois clouée près de l’entrée : Presbytère. J’aurais dû m’en douter. Cette vieille bâtisse blottie à côté de la petite église ne pouvait abriter qu’un curé de campagne débonnaire. Enfin, selon la représentation que je m’en faisais.

 Dans le pré attenant, un cheval pousse un hennissement de stupeur. Un coupé rouge vient de faire irruption sur cette petite route perdue - une Ferrari semble-t-il - et s’arrête devant le presbytère en faisant crisser ses pneus, chose inhabituelle dans ce bled. Une créature de rêve genre top model en descend : une jeune femme longue, mince, et souple comme un roseau. Elégante et soignée. Belle à damner. Les accessoires complètent le portrait : chapeau, écharpe en soie, gants, talons aiguilles. Et l’indispensable chihuahua !

 Le curé surgit sur le seuil de sa porte. Grand, brun, basané, et jeune par-dessus le marché. Pas tellement l’allure d’un curé de village en fait. Pas mal du tout.

 Dorothée, le top model, lui saute dans les bras :

 -          Alors, tu ne te souviens plus quand nous allions à l’école ensemble ?

 -          Ô temps, suspend ton vol !

 pense-t-il si fort que Dorothée en est émue jusqu’aux larmes.

 Cela fait combien de temps qu’elle a quitté le village : quinze ans ? Vingt ans ?

Mouty

 ________________________________________________

 

 

Les commentaires sont fermés.