Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 09 janvier 2014

les avions insolites

 

 Des images d’avions insolites sont proposées

Après en avoir choisi une, en 20-25 minutes écrire un texte inspiré par cette image : récit, dialogue ou conversation entre les différents éléments composant l’image.

---------------------------------------------------------------


Mouty a choisi une image représentant un avion hilare

 

LES DENTS DE L’AIR

 Je ris sous cape. Vous pensiez à un sourire bienveillant ? N’en croyez pas votre première impression ! En réalité je suis les dents du ciel, avaleur de kilomètres, dévoreur d’espace. Je suis le roi des airs et des aérogares. Je suis l’ogre, engloutisseur de passagers qui s’engouffrent innocemment dans mes entrailles, ne voyant pas ma gueule entrouverte, prête à mordre, à dépecer, à mastiquer. J’en impose à tous, chipant la vedette au pilote que l’on n’aperçoit même pas, encabané dans le cockpit.

Je n’imagine plus la terre, je la domine, irréelle sphère bleutée aperçue dans les trouées des nuages cotonneux.

Je me plais à narguer mes collègues plus petits, ne transportant pas la moitié de ma contenance, pantouflards de l’aviation d’avant ce siècle et qui semblent fiers de leur train-train.

Je dédaigne les petits teigneux de l’armement qui se permettent des clins d’œil en faisant mine de me frôler.

Je me délecte du soleil, de l’air vif, de l’horizon sans limite.

Je ne crains rien ni personne, si ce n’est le tarissement des puits de pétrole et la négligence humaine qui peuvent contraindre mon avenir.

En attendant, je savoure ma liberté.

 Mouty

____________________________________________


Rina a choisi une image représentant un avion sur lequel est peint un oiseau

Avion oiseau

Mes couleurs chatoyantes attirent les regards très haut dans le ciel, je suis admiré  avec étonnement car je vole en silence ; piquant droit dans les nuages , telle une fusée dirigée  par les seuls mouvements de ma queue  qui  se dresse, tourne suivant les courants du vent , mes ailes petites mais vigoureuses  accompagnant vaillamment l’hélice,  tournoyant , essayant de modérer la vitesse , la stabilisant au bon moment ; c’est si pratique d’être un avion oiseau , sans  le vrombissement des moteurs ;  je fais planer mes passagers, heureux,  ne se lassant pas d’éloges sur mes prouesses artistiques ; mon plumage lissé par l’air vif subit des changements variables en couleurs qui les enchantent, faisant fuser des cris de joie  dans ma carlingue ;  attention, un trou d’air se présente, ça va secouer un peu,   mais je suis le champion d’atterrissage ; avec moi,  pas de panique, mes pattes faisant   office de roues savent moduler tout en douceur la sortie ; se dépliant délicatement, allez, un petit virage pris avec brio par ma queue et je me pose accompagné par la course de mes pattes sur  le tarmac, qui arrivent à faire ralentir la vitesse  puis stopper net ;  atterrissage plein de panache  très applaudi !!!

Rina

                                                                      


 

Gill a choisi une image représentant un éléphant tractant un avion


Dépannage insolite

- « Bonjour mesdames et messieurs, c’est le commandant de bord qui vous parle. Bienvenue à bord du vol 799 Paris-Bombay. La température au sol est actuellement de 1°, le temps est clair. Je vous souhaite un excellent voyage »

- «Bon, ça y est, le maître à bord est prêt au départ ; à moi d’entrer en scène avec assurance. Un fringant et puissant 747 comme moi se doit d’accomplir un voyage net et sans bavures ; c’est parti. Je roule tranquillement, un peu d’attente au croisement,  réacteurs à pleine puissance, accélération et hop décollage élégant, moment certes délicat, mais sans problème pour moi. Ascension, puis repos ; je vais pouvoir me détendre un peu avec la vitesse de croisière et le pilote automatique. Allez un petit somme pour être frais et dispo à l’arrivée  »

- « Votre attention s’il vous plaît, mesdames et messieurs ; nous allons amorcer notre descente sur Bombay. Veuillez relever vos sièges et attacher vos ceintures »

- « Ah c’est à moi ! Allez, paré pour un arrivée en douceur. Pas de panique, je suis l’as des atterrissages, le meilleur vous dis-je. Faisons vite, commandant car je commence à me geler les ailes »

Pout, pout, pout, out, out… « Mais qu’est-ce que j’entends, un réacteur en panne. Zut, mon atterrissage sans bavures est compromis et je vais être la risée de l’aéroport. J’espère que le commandant va assurer. On descend trop vite, j’ai peur, aïe, aïe… »

Cling, cling, cling, crich, crich… « Est-ce que je suis entier ? Mes ailes, mon nez, ma queue ? Et oui, je suis entier, rien de cassé, pas de blessés parmi les passagers, mais je suis en panne, tout est kapout, je ne peux plus bouger, quelle honte !! »

- « holà mon ami, vous semblez avoir quelques problèmes ? »

- « Mais qu’est-ce que c’est que ce drôle d’animal, grosses pattes, grand nez qui n’arrête pas de bouger, petite queue et oreilles en chou-fleur ; Que me veut-il ? »

- « Je viens vous dépanner très cher. Je ne sais pas si vous en avez conscience, mais vous encombrez la piste et ne pouvez rester là. On est à Bombay Monseigneur, je suis un éléphant sacré et c’est mon rôle de faire la circulation sur les pistes. Ne vous inquiétez pas, en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, vous serez dans un hangar pour un check up et en ressortirez bientôt en très grande forme »

Et, attelé au nez du 747, Jumbo se met à tirer la grosse masse du jet, et tranquillement mais sûrement,  semblable à l’Abeille Bourbon assistant un pétrolier en détresse, il se met en devoir de l’amener à bon port.

- « Quelle honte, quelle honte ! Moi, le roi du ciel à la merci d’un pachyderme qui, de surcroît, a l’air de se moquer de moi. C’en est fait de ma réputation ! »

On devinera, bien sûr, la morale de cette histoire : « soyons humbles car notre salut, un jour, viendra peut-être d’un plus petit que nous »

Gill

                                                                    

 

Les commentaires sont fermés.