Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 13 novembre 2013

Souvenir savoureux de sauce satanique

 

Après un acrostiche horizontal  de

             S  E  M  A  I  N  E    D  U    G  O  Û  T               

qui nous a permis de trouver 13 mots d’au moins 5 lettres en rapport avec le goût, chacun a retenu 5 de ces mots.

Puis  en choisissant des lettres dans tous les mots trouvés, nous avons faits 3 noms supplémentaires.

En 20 minutes, en utilisant tous les mots sélectionnés, nous avons fait un texte sur ce thème :

           Souvenir savoureux de sauce satanique

---------------------------------------------

 

tourte,oignon,noisettes,meringue

freepik

 

 

Souvenir savoureux de sauce satanique


Mathilde sortit de la cuisine en portant fièrement un plateau chargé de mignardises. Sa tablée de convives en resta bouche bée. Chaque petit gâteau était une œuvre d’art. Les estomacs s’étaient copieusement remplis de saucisson, de mayonnaise, de râble de lapin, accompagnés de pain de campagne, tout cela arrosé d’un vin savoureux dit « Nectar des Corbières ». Mais, à la vue du dessert, tout cela se tassa afin de trouver une place pour la suite.

La sauce au chocolat nappait les religieuses. Fraises et framboises apportaient leurs touches de couleurs. La chantilly avait ajouté du panache à ce dessert rutilant.

Justement, à propos de cette sauce au chocolat : Mathilde l’avait réalisée suite à un souvenir détestable qui l’avait humiliée chez une de ses invitées, en lui faisant ingurgiter subrepticement une tonne de poivre. Le gosier lui en cuisait encore.

Elle avait donc incorporé à cette sauce au chocolat un bon remède contre la constipation.

Mathilde ne verrait pas la suite, mais elle l’imaginait en se délectant d’avance du résultat espéré.

 Mouty

                                                                                                                        


ketchup-clip-art-bouteille_429706.jpg

freepik

 

 

Il me vient à l'esprit  un souvenir pittoresque d'un repas, avec une sauce improvisée  entre anciens voisins.

La sonnette de la porte d'entrée vient me surprendre alors que je commençais juste la lecture d'un bouquin qui me tenait beaucoup à cœur et que j'allais devoir encore reporter ; je regarde dans l'œilleton et qui vois-je avec stupéfaction , nos anciens voisins; je crois rêver , pourtant je les reconnais bien malgré cheveux blanchis et petites rides , c'est bien eux  eux  avec qui nous avons fait tant de coups pendables pendant notre jeunesse , c'était le bon temps nous avions trente ans !!!!!!!!! Quelle joie de les revoir. J'ouvre vite en me posant mille questions.  Entrez vite . Après les embrassades les rires des joyeuses retrouvailles , le regard brillant je lance :« vous restez partager notre repas , on va se débrouiller  tout le monde va mettre la main à la pâte , comme au bon vieux temps.  A la cuisine  alors , une saucière pour la sauce de salade de façon à  mélanger tous les ingrédients , voyons j'ai préparé une belle tourte  à  l'oignon , espérons qu'elle ne sera pas trop  indigeste »

  

La sauce se prépare en discutant et voilà que je ne me rends pas compte de ce que je mélange, la sarriette avec du  sucre de  l'ail une bonne rasade de purée de piment extra fort , le poivre , le ketchup à la place du vinaigre, je verse deux cuillères de cognac et pour couronner le tout du soja ,quand goûtant la fameuse sauce bien touillée  par mon amie , je me dis que c'est proprement détestable , il est trop tard, la salade est sur la table ; au moment de déguster ,  on s'étrangle , on tousse , on court cracher dans les toilettes , mais on est tous hilares , avalant de grandes goulées de bon vin pour faire oublier l'affreux goût , moment de convivialité heureux en se rappelant tout ce qu'on pouvait avaler avant , au bon vieux temps  passé !!!!!!!!!

Rina

                                                                                           

dragon.jpg

freepik

 

 

La sauce, j’ai horreur de ça ! Faire la cuisine, je déteste ! C’est pourquoi il m’est venu, il ya quelques temps, une idée géniale pour échapper aux corvées culinaires des vacances ; rien qu’à l’idée de voir tous ces convives affamés, famille, amis, copains des copains etc…, aux lèvres gourmandes, aux yeux pétillant d’envie, à la langue claquant d’impatience, salivant à l’avance, je m’enfuirais presque.

C’est pourquoi aujourd’hui je vais leur préparer ma sauce maison succulente, sans édulcorants mais avec des produits frais et bien goûteux, des aromates corsés et du piment à profusion, bref, une décoction absolument inoubliable, tellement inoubliable qu’ils l’avaleront poliment en grimaçant de douleur, des flammes sortant de leur gosier en feu,  se jurant bien de ne plus jamais partager un repas avec moi.

Je ne vous donnerai pas ici les détails de ma recette, préférant me la réserver au cas où un récalcitrant souffrant d’agueusie,  ne vienne en redemander. Je vous dirai simplement qu’une fois terminée, elle agrémentera les fonds d’artichauts saupoudrés de noisettes concassées et accompagnés de brisures de meringue et de quelques dattes, que j’ai prévus en entrée.

Croyez-moi, vous pour qui la cuisine est une corvée, cette sauce transformera votre plat en une entrée d’enfer qui fera fuir tout le monde. Alors, vite, à vos fourneaux pour inventer et concocter, vous aussi, une merveilleuse sauce satanique !

Gill

                                                          



 


Les commentaires sont fermés.