Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 27 avril 2013

Annonce matrimoniale

 

 Vous avez une amie, « vieille fille ». Pour l’aider, vous décidez de rédiger pour elle une petite annonce matrimoniale que vous envoyez à votre journal favori, la laissant dans l’ignorance de votre démarche.

     Elle reçoit une réponse

     Ignorant l’annonce que vous avez envoyée au journal, elle répond à cette lettre.

           En 20 minutes   Rédiger l’annonce  et sa réponse à la lettre reçue

                     ----------------------------------------------------------------------------------

 

lacan,johnny,pure,barbon,capiteux

freepik



Annonce parue dans le Midi déchaîné :

Demoiselle quadragénaire, bien sous tous rapports, aimant jardin, cuisine, théâtre, concerts, voyages, recherche liens amicaux - ou plus si goûts concordants - avec monsieur attentionné, intelligent, cultivé. Cinquantaine non dépassée.

Réponse de la demoiselle à l’expéditeur de la lettre reçue :

Monsieur,

Quelle surprise de recevoir une missive aussi chaleureuse et encourageante. Mais qui ne développe pas suffisamment certains points qui m’intéressent.

Je me régale avec Freud et Lacan, alors que vous me dîtes avoir seulement en mémoire quelques bribes de fables de La Fontaine.

J’aime les concerts classiques, alors que vous déclarez vous éclater avec Johnny ou l’un de ses acolytes braillards perce-tympans.

Je recherche des voyages dans l’authenticité humaine et environnementale, alors que vos nombreux périples n’ont jamais connu qu’une seule destination : le Paris-Dakar.

J’aime faire la cuisine, mais pas au point de passer invariablement mes journées à concocter des daubes, blanquettes, coq au vin et tutti quanti !

J’aime travailler au jardin. Cependant, un lumbago récidiviste m’empêche de m’y épanouir comme je l’aimerais. Une aide dans ce domaine me serait très précieuse.

D’autre part, vous m’annoncez tout de go que vous pourriez me faire le plaisir de vous installer chez moi, sans un mot sur vos revenus et votre participation aux frais. Je dois vous paraitre vénale mais je vous avoue que les miens me suffisent à peine et qu’ils ne pourraient couvrir les dépenses de deux personnes.

Par ailleurs vous m’indiquez appartenir à la catégorie des quinquagénaires, mais vous ne me dîtes pas à quel échelon vous en êtes…

En conséquence, je crois qu’il va nous falloir un certain temps pour faire plus ample connaissance, sans engagement de l’un ou de l’autre. Peut-être beaucoup de temps. Peut-être beaucoup trop…

Je vous salue bien cordialement.

Mouty

________________________________________________

 

lacan,johnny,pure,barbon,capiteux

freepik


Annonce matrimoniale:


Célibataire , soixantaine cultivée , bien de sa personne , pure , aimerait rencontrer homme 35 50 ans, viril , aimant et connaissant bien la vie , tendre , bricoleur , en vue de continuité si affinité.
Vieux barbons , râleurs , agences s'abstenir , merci répondre en écrivant au journal qui transmettra !!!!......

Réponse de la demoiselle:

Monsieur ,

je m'empresse de répondre à votre courrier , mais je doute fort qu'il me soit destiné.

Vous parlez  sans retenue , avec des mots assez offusquant, dans cette lettre ; vous devez ignorer que je suis une personne croyante et  pieuse , aimant certes la vie, mais de là ...... !!!!!! à  parler crûment de sexe et  jeux de l'amour aussi détaillés, au point que le rouge au front  j'ai couru demander pardon pour vous à Dieu . Dieu est bon , Dieu est amour ,vous devriez vous en inspirer . Ceci dit , batifoler dans la mesure du raisonnable  est admis et je m'autoriserais bien quelques petits  amusements  en votre compagnie , bien sûr , si vous êtes consentant ; je pense, d'après l'analyse de la photo que vous avez jointe au courrier , que vous pourriez me convenir , les traits ouverts de votre visage et la force que vous dégagez de ce beau corps viril  m'inspirent ; je rêve déjà de nous voir , cheminant ensemble sur le long ruban de la vie à deux , j'espère l'esprit et la tête chamboulée , tremblante d'impatience ; une réponse de votre part , et peut-être plein d'autres mots qui vont enivrer, comme un vin capiteux, mon cœur assoiffé de douceur  et d'amour.

Amicalement , votre servante pleine d'espoir.  

Rina

___________________________________________________

 

lacan,johnny,pure,barbon,capiteux

freepik

 

 

Annonce parue dans le Télégraphe d’Iroise :

Jeune femme, 40 ans, grande, très mince, allure classique, enseignante dans petit village de Bretagne, aimant la musique, la lecture, la cuisine, la nature, aimerait rencontrer homme 40-50 ans, fonctionnaire, célibataire, veuf ou divorcé, avec ou sans enfants, goûts en rapport en vue de relation sérieuse.

Réponse de la demoiselle : 

Monsieur,

Je réponds à votre courrier puisqu’il porte mon nom et mon adresse, mais je ne comprends pas très bien comment j’ai pu le recevoir.

Visiblement vous vivez seul et désirez faire connaissance avec d’autres personnes. Cela se comprend puisque vous êtes fraîchement divorcé et que vous arrivez tout juste dans notre petite ville à la suite d’une mutation professionnelle. Vous devez vous sentir un peu perdu, seul dans la grande maison que vous avez louée pour accueillir vos enfants pendant les vacances scolaires.

Je suppose qu’on vous a parlé de moi et que vous habitez dans les environs car vous avez dû m’apercevoir pour connaître mon physique à ce point. Quant à l’âge, vous devinez juste, je suis un peu plus jeune que vous. En ce qui concerne vos goûts, ils correspondent assez bien aux miens et si vous êtes très gourmand, ce n’est pas un défaut car je suis un peu pareille, j’aime la bonne cuisine et passe du temps à mijoter des plats.

Finalement, le hasard fait bien les choses, qui vous a fait prendre contact avec moi. Je connais très bien la région qui est fort belle et je vous propose de vous la faire découvrir. Je n’ai pas d’obligations familiales et suis assez libre en dehors des horaires scolaires puisque je suis enseignante dans un village, pas très loin. Puisque vous avez, vous aussi, des horaires de fonctionnaire, nous n’aurons pas de mal à nous rencontrer.

Je vous propose donc une première rencontre à la fin de la semaine, si cela vous convient ; nous commencerons par visiter notre petite ville. Je vous joins mon numéro de téléphone.

Bien cordialement.

Roselyne

    Gill

______________________________________________________________________________

 

 

 

 



Les commentaires sont fermés.