Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 07 février 2013

La Chandeleur

 

 

   Nous ne pouvons pas laisser passer la Chandeleur sans proposer cette consigne 

      En 15 minutes, écrire un petit texte comprenant le maximum de son « ke »

                                             (lettre C/Q/K)

                                  sur le thème de la Chandeleur

                           ----------------------------------------


LA CHANDELEUR

Quelle cacophonie : Cocorico ! Coin-coin ! Couac-couac !  Caquetages, copinages, la basse-cour s’encoquine. Qui que tu soies, curieux ou crétin, écoute le concert en collectant les cocos pour la Chandeleur. Au calme, dans la cuisine, Catherine t’attend avec sa crêpière. Quoi ? Comment ? Ton cœur toque ? T’as qu’à courir vers l’écurie : les cabris te réconforteront avec leurs cris taquins. Tu connais actuellement le contrecoup du cœur qui cane. T’inquiète ! Catherine conserve sa capacité à te câliner !

Mouty

______________________________________________


Quelle folle journée de caquetage que cette journée de Chandeleur  ce n'est pas faire carême que fabriquer et  déguster  d'excellentes crêpes auxquelles on aura ajouté dans la pâte coulante à souhait, une cuillère de cognac qui donnera un parfum plus corsé que  le Kir, quelques zestes de citrons ajouterons une petite touche acidulée à la préparation ; la cuisine carrée , couleur caméléon, ressemble ce jour à un kiosque où  petits et grands  font la queue quand le parfum,caressant leur narines, monte dans l'air , les crêpes encore brûlantes,  croustillantes, sont avalées en un temps record ; quels gloutons , ces coquins , continuons dans cette joyeuse cacophonie la confection de cette gourmandise qui cajole les palais, les captivant par la caresse moelleuse à souhait , calmant peu à peu leur envie de ce dessert si convoité. .
 Rina

____________________________________________


Coco et les crêpes

Chic, chic,  des crêpes pour Coco, des crêpes pour Coco, crie le perroquet un brin cabotin de Caroline. Pour la Chandeleur, jour carrément capital pour les gourmands, la cuisine sera remplie de bouquets sucrés, nous étalerons la pâte crémeuse sur la crêpière, puis nous l’entendrons crépiter avant de la faire cabrioler avec courage,  un écu collé dans la main, en quête de la Fortune.

Comment la consommerons-nous ? Avec de la confiture de cassis ou encore de la crème de marron ou tout simplement avec du sucre candi. Ce qui est clair, c’est qu’il n’en restera aucune, même pas quelques miettes pour Coco !

Gill

___________________________________________


 

Comment ne pas craquer devant cent briques ? C’est ce que se disait Viktor Kakovsky, caissier dans une grande banque d’escompte new-yorkaise quoique fieffé coquin à ses heures. Illico, sitôt qu’il fut en congé, il entreprit d’attaquer la banque incognito, muni d’une kalachnikov et d’un masque de Mickey. Il se sauvait avec le fric quand les cops se mirent à lui coller au train. Les flics américains, c’est bien connu, ne font pas de quartier. Leur Buick écrasa Viktor comme un pancake. On s’en souvient encore, du braquage de la Chandeleur.

         El Pé

______________________________________________

 

 



 

 

Les commentaires sont fermés.