Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 24 mai 2012

Fête des Mères (2) Maman, c'est ta fête!

 

En 25 mn, écrivons  un texte poétique célébrant la fête des Mères, contenant les quatre  mots suivants :

 

                        Joie    fête    inquiétude    amour

--------------------------------------------------------------------------------------------

fleurs.gif

de l’autre côté du miroir


 

Maman inquiète, maman amour 

 

Tu apportes la joie la vie 

 

Je veux te fêter tous les jours 

 

Te donner l'allant être ton troubadour 

 

Celui qui chante plein d’ardeur, pour 

 

Que tes forces se déploient comme de grandes ailes  

 

Enchanteresses qui m'amèneront les belles 

 

Vers mon destin d'homme ravi 

 

Jamais je ne te montrerai trop 

 

Ce que tu représentes de vrai de beau 

 

Avec tes yeux rieurs plein de gaieté 

 

Ton cœur débordant de générosité 

 

Toi qui donnes tant sans compter 

 

Aujourd'hui maman laisse moi te gâter. 

 

                  

 

                            Rina

_____________________

bonne fête maman mouty.gif

de l’autre côté du miroir


 

Bonne Fête Maman


Petite mère aimée, c’est aujourd’hui ta fête

J’aime à te répéter tout ce que je ressens.

A cueillir mes mots doux, je sais, te voilà prête.

 

Je les offre en bouquets, par dizaines, par cent.

Je voudrais bien calmer toutes tes inquiétudes

En disant mon amour pour le lien de nos sangs.

 

J’écris ces quelques vers pour toi, pendant l’étude.

Les maths et la physique me remplissent d’effroi

Alors que des sonnets, rondeaux, autres similitudes

 

Te souhaitent du bonheur en m’emplissant de joie.

 

Ton fils qui t’adore.

 

                      Mouty

___________________________________


troubadour,ailes,sangs,effroi

de l'autre côté du miroir

 

La fête des mères, ce n’est pas ma fête

Et pourtant, moi aussi je suis mère.

Ce jour-là, pour moi, c’est ta fête, à toi,

A toi qui nous as donné tout ton amour,

A toi qui communiquais ta joie

A tous ceux qui t’entouraient,

A toi qui savais si bien cacher ton inquiétude

Quand tu nous voyais délaisser notre étude,

A toi qui accueillais nos chagrins

Et recueillais nos secrets,

Qui comprenais nos révoltes

Et partageais nos fous-rires.

Tous les ans, ce jour-là,

C’est à toi que je pense.

Maintenant devenue mère, comme toi,

Je me demande parfois

Si mes enfants plus tard

Auront toutes ces pensées pour moi.

Aussi bien que toi ai-je su les aimer

Les écouter

Les diriger

Les préparer  à la vie ?

 

Peut-être un jour, eux-mêmes,

A leur tour devenus parents

Se poseront les mêmes questions en entendant clamer

                       « Bonne fête maman »

                                         Gill

______________________________

                         

troubadour,ailes,sangs,effroi,chagrins,fous-rires

de l'autre côté du miroir

 

 

Maman ! Tu n’es plus là, enfin on le dit

Moi bien sûr je sais

Que ce n’est pas vrai

Ton amour vit en moi, tu me l’avais promis.

 

Maman ! Maman-poule et ses folles inquiétudes :

« Surtout ne prends pas froid,

En rentrant, appelle-moi »,

Qui me gardaient enfant, à l’abri des combats et de la solitude                                                                                                                   

Maman ! Je veux que tu sois en ce grand jour de fête

Non plus adulte mais juste  enfant,

Celle de tes photos d’antan

Où la joie, le rire, dans tes yeux se reflètent.

 

Il était une fois une petite fille-poème

Jolie comme une chanson

Gaie comme un pinson

Elle s’appelait Gladys, et pour toujours  je l’aime.

 

             El Pé

__________________________________________________________


 

 

 

 

 

 

 


 

Les commentaires sont fermés.